VP STRAT 2018 http://2018.vpstrat.com Agence média, réputation & com de crise Wed, 17 Jan 2018 12:26:57 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.9.2 L’agence VP STRAT vous présente ses meilleurs vœux (rock) pour 2018 http://2018.vpstrat.com/2018/01/12/lagence-vp-strat-vous-presente-ses-meilleurs-voeux-rock-pour-2018/ Fri, 12 Jan 2018 11:33:56 +0000 http://2018.vpstrat.com/?p=9245 Découvrez nos vœux vidéo !

L’article L’agence VP STRAT vous présente ses meilleurs vœux (rock) pour 2018 est apparu en premier sur VP STRAT 2018.

]]>

nos autres actualités

L’article L’agence VP STRAT vous présente ses meilleurs vœux (rock) pour 2018 est apparu en premier sur VP STRAT 2018.

]]>
De l’indispensable communication pour les entreprises en difficulté http://2018.vpstrat.com/2018/01/10/de-lindispensable-communication-pour-les-entreprises-en-difficulte/ Wed, 10 Jan 2018 16:48:43 +0000 http://2018.vpstrat.com/?p=9236 Avez-vous le réflexe d’intégrer la dimension communication pour recréer convergence et confiance entre les parties prenantes en vue d’un redéploiement de l’entreprise ? Les administrateurs/mandataires judiciaires, les conseils financiers et juridiques œuvrent ensemble à la sortie de crise de l’entreprise en difficulté.

L’article De l’indispensable communication pour les entreprises en difficulté est apparu en premier sur VP STRAT 2018.

]]>

Véronique Pernin, Fondatrice Associée de l’agence VP STRAT s’exprime dans le Magazine des Affaires dans la section Guide du Restructuring.

Sur l’auteur

Véronique Pernin, conseil en communication financière à Wall Street pendant plusieurs années, fonde l’agence VP Strat en 2005, spécialisée pour les professions financières, juridiques et judiciaires. Composée de 10 professionnels, anciens directeurs de la communication, journalistes et directeurs marketing ayant l’expérience des situations complexes et techniques, l’agence accompagne les dirigeants et leurs conseils en matière de relations avec les médias, (e)réputation et communication de crise.

Avez-vous le réflexe d’intégrer la dimension communication pour recréer convergence et confiance entre les parties prenantes en vue d’un redéploiement de l’entreprise ? Les administrateurs/mandataires judiciaires, les conseils financiers et juridiques œuvrent ensemble à la sortie de crise de l’entreprise en difficulté. Au-delà des indicateurs économiques et financiers, il convient de ne pas oublier les indicateurs de confiance.

A ce titre, la communication est un outil efficace pour maintenir la mobilisation des équipes; repositionner et positiver le discours sur le fond ; fluidifier et pacifier les relations ; et servir les stratégies établies par les conseils de l’entreprise. Pourquoi et comment intégrer la communication comme atout fondamental permettant de maximiser les chances de sortie de crise de l’entreprise ?

Magazine des Affaires - de lindispensable communication pour les entreprises en difficulté
Magazine des Affaires - de lindispensable communication pour les entreprises en difficulté-2

Notre expérience opérationnelle forgée sur les dossiers démontre que la communication apporte une réponse efficace à plusieurs typologies de situation.

Elle favorise tout d’abord le maintien du fonds de commerce et l’écosystème de l’entreprise, socle indispensable à toute solution de pérennité : une communication efficace, permet d’éviter que des rumeurs ou inquiétudes démobilisatrices se développent au sein du personnel, chez les clients, chez les fournisseurs, ou dans la presse.

La communication contribue ensuite à restaurer l’image de l’entreprise dont la dégradation pourrait altérer la capacité de susciter l’intérêt d’investisseurs financiers ou industriels qui, dans les cas extrêmes, ne voudront même pas procéder à l’examen objectif du dossier. Une situation de crise est assimilable à un incident ponctuel (au même titre qu’une maladie) qui n’est pas forcément léthal. Au-delà de sa faiblesse passagère, l’entreprise possède des atouts, des forces, des perspectives, un plan de redressement ou de reprise qu’il faudra expliquer, et autour duquel il faudra fédérer rapidement.

Elle permet enfin de communiquer sur la sortie de crise et de créer un climat favorable au déploiement de la solution de pérennité trouvée.

En définitive, mise en œuvre avec méthode et réactivité, la communication appuie la stratégie, forge l’image du dossier et oriente les opinions sur la situation de l’entreprise. Elle donne du sens, en expliquant et en rationnalisant ce qui est « impressions » ou « perceptions » et rétablit la vérité au-delà des rumeurs. Elle permet de ne plus subir, mais de reprendre la maitrise des messages, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’entreprise. Bien gérée, elle est un facteur de confiance. Absente ou mal gérée, elle peut générer une défiance impossible à surmonter.

Concrètement, comment bâtir une communication crise ?

A chaque situation, sa communication. Des règles fondamentales demeurent. En matière de communication, l’anticipation est le maître mot. Six étapes clés doivent être mise en œuvre :

1- INTEGRER LA COMMUNICATION DANS LA CELLULE DE CRISE (dirigeant, conseils financiers, juridiques, AJ/MJ, etc.) mise en place pour définir et porter une solution de pérennité. Les différentes « perceptions » que les parties prenantes peuvent avoir de la crise doivent faire partie de l’analyse à 360° pour faire le diagnostic de la situation. Un point régulier voire quotidien permet à chacun d’avoir le même niveau d’information et d’être aligné sur chaque décision prise.

2- Mettre en place une VEILLE MEDIAS ET RESEAUX SOCIAUX, afin d’être réactif en temps réel, et anticiper la naissance de rumeurs.

3- ETABLIR UN PREMIER DIAGNOSTIC des impacts de la crise en terme d’image pour l’entreprise en analysant la situation au regard des éléments et objectifs juridiques, financiers, et sociaux identifiés par le client et ses conseils.

4- Rédiger sur cette base un « CORPUS DE MESSAGES» (validé par la cellule de crise) qui sera le guideline de la communication nécessaire aux objectifs à atteindre. Il comprend les éléments de langage (messages clés) pour communiquer auprès des cibles : collaborateurs ; clients ; fournisseurs & partenaires ; investisseurs ; médias & influenceurs. Il inclut aussi un « questions-réponses » (incluant les sujets les plus sensibles) pour le dirigeant et ses conseils, afin d’anticiper les questions pouvant être posées, et les réponses à y apporter.

5- Pour préempter le discours et limiter les dérapages, ORCHESTRER la communication selon un « plan » et un « momentum » précis : réunions du personnel ; diffusion personnalisée de communiqués de presse ; échanges préparés avec les journalistes ; communication rassurante auprès des clients ; management réactif et stratégique des réseaux sociaux, etc.

6- AJUSTER le plan d’actions en fonction l’évolution et des retombées, et ACCOMPAGNER STRATEGIQUEMENT la cellule de crise, jusqu’à l’officialisation d’une « sortie de crise » effective.

Le facteur temps est déterminant. Les 5 premières étapes peuvent être conduites dans un délais de quelques jours, la réactivité (agence comme clients) étant essentielle à la réussite de la mission.

Une communication réussie se mesure par la reprise des messages clés par les médias, des équipes fédérées et pacifiées, une confiance retrouvée chez les clients, fournisseurs et partenaires, pour assurer le redéploiement pérenne de l’entreprise.  

nos autres actualités

L’article De l’indispensable communication pour les entreprises en difficulté est apparu en premier sur VP STRAT 2018.

]]>
NUMÉRO SPÉCIAL RESTRUCTURATIONS D’ENTREPRISES ET SITUATIONS SPÉCIALES DANS LE FIGARO – 25/10/17 http://2018.vpstrat.com/2018/01/10/numero-special-restructurations-dentreprises-et-situations-speciales-dans-le-figaro-25-10-17-2/ Wed, 10 Jan 2018 16:38:39 +0000 http://2018.vpstrat.com/?p=9228 Surmonter une crise et se redéployer : 3 facteurs clefs du succès Les techniques juridiques et financières ne sont que des outils au service d’un projet de pérennité qui intègre : un diagnostic lucide et complet ; la maîtrise de trois calendriers ; la nécessité d’identifier et de recréer une convergence d’intérêts.

L’article NUMÉRO SPÉCIAL RESTRUCTURATIONS D’ENTREPRISES ET SITUATIONS SPÉCIALES DANS LE FIGARO – 25/10/17 est apparu en premier sur VP STRAT 2018.

]]>

Surmonter une crise et se redéployer : 3 facteurs clefs du succès

Les techniques juridiques et financières ne sont que des outils au service d’un projet de pérennité qui intègre : un diagnostic lucide et complet ; la maîtrise de trois calendriers ; la nécessité d’identifier et de recréer une convergence d’intérêts.

figaro

Ces trois facteurs paraissent évidents. Par expérience, ils ne le sont pas. Il est utile de les rappeler.

Poser un diagnostic lucide et complet: en temps de crise il est facile d’être noyé par la pression du quotidien, de perdre sa lucidité et de ne plus distinguer l’accessoire de l’essentiel. Sortir de la crise implique clairvoyance, prise de  hauteur et concentration de la totalité des actions et des moyens sur l’objectif fixé. Une analyse à 360° des causes de la crise (opérationnelles, financières, stratégiques…) et de l’état objectif de la société et des forces vives qui la composent est un préalable indispensable à toute action. Elle permet de poser avec objectivité les différentes alternatives possibles de sortie de crise, les objectifs auxquels elles correspondent, puis de s’engager résolument vers celle qui est choisie, en actionnant les bons leviers, en impliquant les bons acteurs clefs, et en fermant les bonnes portes au bon moment.

Maîtriser de manière précise les 3 calendriers de la crise : pour surmonter la crise avec succès, la société doit composer avec trois calendriers différents.

1. La gestion de « l’urgence cash » : il s’agit d’éviter l’asphyxie financière, synonyme de défaillance irrémédiable. Il faut: dresser un prévisionnel de trésorerie hebdomadaire; lister les hypothèses pouvant impacter positivement ou négativement la trésorerie ; mettre en place un « cash marathon » pour recouvrer toutes les créances ; faire un 360° des ressources mobilisables pour accroître le temps disponible.

2. Le délai nécessaire pour dresser un plan de retournement crédible indispensable pour « garder la main », présenter des perspectives de redéploiement pérenne et restaurer la confiance des partenaires.

3. L’horizon de mise en œuvre du redressement (retour à un cash-flow positif) et/ou d’aboutissement d’un processus de levée de fonds ou d’adossement industriel, doit être pris en compte avec une extrême prudence car les erreurs d’appréciation se payent au prix fort. La confrontation du temps nécessaire avec le temps disponible peut conduire à éliminer certaines alternatives et évite de courir les chimères pour concentrer ses forces sur le possible.

Identifier et recréer une convergence d’intérêts : avec la crise, le paradigme de l’entreprise s’inverse: des intérêts auparavant convergents, divergent violemment. Il faut recréer la convergence des intérêts. Un redressement ne se bâtit pas dans le conflit mais dans la confiance retrouvée, les convictions à nouveau partagées et la communauté des intérêts restaurée.

Suivis avec méthode et rigueur ces trois facteurs permettent de bâtir avec les partenaires clefs une solution de pérennité crédible et étayée et de tracer le chemin de crête qui mène au succès.

Pour en savoir plus, contacter :

Advocacy4 – Emmanuel Drai – edrai@advocacy4.com
KRN Finance – Claude de Craene – claude.decraene@krn-finance.com

nos autres actualités

L’article NUMÉRO SPÉCIAL RESTRUCTURATIONS D’ENTREPRISES ET SITUATIONS SPÉCIALES DANS LE FIGARO – 25/10/17 est apparu en premier sur VP STRAT 2018.

]]>